fordGT40-1012.com
 
 

Les Protos :
  - 101 : première GT40 construite : détruite après accident de jo Schlesser aux essais du Mans le 14 avril 1964
  - 102 : nombreux essais privés à Silverstone, Goodwood, Mira. A couru en 1964 au 24 Heures du Mans, 12 Heures de Reims et 1000 KM de Monza . voiture détruite suite à une sortie de john Withmore à près de 300 km/h à Monza.
  - 103 : après quelques essais au MIRA, participe aux 24H du Mans 1964 et aux 12 Heures de Reims 1964. Livrée en fin

d’année à Carrol Shelby pour préparer la saison 65, elle sera la première GT40 à finir et gagner une course, en l’occurrence les 24 heures de Daytona 1965 . Elle fut ensuite équipée d’un moteur V8 Ford 4 ACT. Elle est actuellement à vendre en Californie.
  - 104 : comme la 103 quelques essais au MIRA puis engagement aux 24H du Mans 1964. 3ème à Daytona en 1965, elle participe aussi à Sebring,Monza, Nurburgring sous les couleurs de Caroll Shelby. Repeinte en Bleu marine, elle pris feu lors d’un plein d’essence . En cours de restauration dans les années 80
  - 105 : première GT40 équipée d’un 289, participe en 64 aux 12 heures de Reims puis aux 1000 km de Monza.. Elle réapparait aux essais d’avril des 24 Heures du Mans 65. Peinte en blanc bandes bleues, elle est actuellement aux USA
  - 106 : MKII : premier prototype à moteur 7L, elle fut utilisé uniquement en essais et lors des 24 Heures du Mans 1965. A priori voiture détruite par Ford.
  - 107 : MKII : construite en même temps que la 106, a couru les 24 heures du Mans en 1965 pus le chassis a été détruit par Ford. Le capot avant spécifique à été sauvé par Rick Nagel aux USA
  - 108 : chassis roadster, testé par ken miles à Riverside, n’a jamais couru. Revendue par Kar Kraft, la voiture est basée aux USA , blanche avec 2 larges bandes noires.
  - 109 : chassis roadster, participe aux 24 H du Mans par Trintignant, Ligier. Blanche avec une bande noire. Racheté à l’état d’épave après ans derrire l’usine Kar Kraft, elle fut lentement mais surement restaurée puis équipé d’un moteur Ford Indy 4 ACT.
  - 110 : 2 chassis avec ce numéro :Abbey panels, le fabricant de chassis livrale 110 à Mc LAren puis un autre identique à Kar Kraft non numéroté. Celui de Mc Laren fut construit comme une Groupe 7 avec un déflecteurt à la place du parebrise, d’un 427 et d’une boite Hewland. Pour éviter de payer des taxes aux Douanes américaines le chassis fut détruit par Shelby en 1970 Le chassis 110A ne fut jamais utilisée et fut vendue dans les années 70.
  - 111 : chassis roadster, vu aux essais du Mans en 1965 en blanc puis à la Targa Florio en vert pale, sérieusement accidentée lors de cette course, elle fut ensuite détruite lors d’une « nettoyage » de l’usine de Slough
  - 112 : chassis Roadster ne fut utilisée qu’une seule fois en voiture d’usine pour remplacer la 111 accidentée. Elle fut inscrite au 1000 KM du Nurburgring en mai 1965. En 1966 elle fut réutilisée par Peter Sutcliffe pour remplacer sa 1009. Ensuite il l’a reconstruit en version coupé. Peinte actuellement en orange.

Les voitures de « série » :
  - 1000 : version course : premier châssis construit en configuration production. Détruite lors de l’accident fatal de Bob Mc Lean aux 12 heures de Sebring 66
  - 1001 : version course : vendue à ESSEX Wire pour Le Mans 1966. A couru jusqu’en 1970 aux mains de nombreux pilotes. Est toujours dans ses couleurs d’origine blanche bande rouge.
  - 1002 : version course : première voiture vendue à des privés. Homologué sur la route avec l’immatriculation FEL 1 C . Court toujours en endurance VHC.
  - 1003 : version course : engagée par Ford France à ses couleurs blanches bandes rouge et bleue pour Guy Ligier.
  - 1004 : livrée à Shelby American sans moteur et boite de vitesses, participe aux Mans 65 sous les couleurs de Rob Walker (bleu marine,bande blanche transversale sur le capot avant), elle fait ensuite partie de la caravane Shelby à travers les USA (avec une Mustang shelby, AC Cobra, Cobra Daytona). Ensuite sorti de la « naphtaline » par John Wyer, elle fera une course unique à Spa en 68 (1ere avec Jacky Ickx) rebadgée N° 1084
  - 1005 : : livrée à Shelby American sans moteur et boite de vitesses, participe aux Mans en 65 sous les couleurs de la Scuderia Filipinetti (rouge avec 2 bandes blanches). Moteur 325 . couru jusqu’en 68. Elle fut détruite totalement dans l’incendie du garage de Salt Walther
  - 1006 : version course : participe aux 24 heures du Mans 65 avec le nez définitif des GT40. Peinte en vert pale. Elle fut gravement endommagée lors d’essai privés à Monza. Les pièces sauvables furent recyclées pour finir la N° 1000. Le chassis fut reconstruit à priori avec des pièces du chassis AMGT2 d’alan Mann. Elle appartenu entre autres à Mike Hailwood en 1978 qui la fit repeindre à ses couleurs d’origine.
  - 1007 : version course : ecurie Ford France. Conduite par Guy Ligier et Henri Greder. Participa aux célèbre film « un homme et une femme ». Sévèrement endommagé dans le premier tour des 1000 km de Monthléry par Jo Schlesser, elle fut reconstruite aux spécifications 1967 (capot av et ar allégés). Vendue en 67 à Pierre Bardinon qui demanda à Sbarro d’installer un 7L . Revendue à Gilles Duval , elle fut restauré par Bryan Wingfield. Revendue en 2004.
  - 1008 : version course : peinte en vert pale, elle participe aux 24 H du Mans 66. Repeinte aux couleurs de la MKII vainqueur aux mains (noire, bandes grise, elle participe à des roadshows. Redécorée comme la 1075 vainqueur du Mans 1968/69. Elle fut restauré par Bryan wingfield toujours dans ses couleurs Gulf.
  - 1009 : fournie en kit : envoyé en Afrique du sud, elle participa aux Springbok serie, puis courut à Spa et au Nurburgring . Après 18 mois sans courir, elle particpa à des courses en Afrique du sud, amérique et en Europe . Elle fut détruite à Kyalami le 9 novembre 68. Malcom Guthrie acheta un châssis de rechange à JWA (version allégée destiné aux Mirage). La voiture courut aux Mans , Norisring, Hockenheim. Le chassis accidentée fut recheté par Bryan wingfield qui le reconstruisit. Il existe donc 2 1009, le neuf appartient à Gil Jackson, le second à Walter Cantrell qui la racheta en 1976 en revendant le chassis accidentée de la 1012 !
  - 1010 : Version Course : courut 8 fois en 65/66 avec un meilleur résultat de 2ème à Monza derrière une Ferrari P3. Détruite lors d’essais de pneus à Oulton Park, elle fut vendue en épave à Paddy Mc Nally. Reconstruite à partir d’un châssis neuf de JWA, elle fut fini à temps pour participer à la saison 68. La voiture est toujours aux couleurs Bleu marine et est immatriculée 7 SPA.
  - 1011 : modifié en MKII : blanche , capot noir . participe aux essais d’octobre 654à Daytona. Finit 5ème des 24 heures de Daytona 1966 puis participe aux essais d’avril du Mans. Accidentée le premier jour par Walt Hansgen qui y trouve la mort.
  - 1012 : modifiée en MKII : voir description par ailleurs
  - 1013 : prototype voiture de route ; gris metallisée
  - 1014 : Version course : courut jusqu’en 1970 actuellement peinte en blanc bandes bleues.
  - 1015 : modifiée en MKII
  - 1016 : modifiée en MKII
  - 1017 : livrée en pièces détachées pour l’écurie F. English. Elle courra à 4 reprises avant d’être cédée à Ron Fry of Bath. Repeinte ne rouge, elle participa à plus de 50 courses de Club dont 30 victoires !
  - 1018 : version course en voiture d’exposition pour Shelby american. Elle n’a jamais couru en course
  - 1019 : version course livré à Alan Mann pour servir de réservoir de pièces pour ses versions allégées AMGT. En 1968, elle fut peinte en bleu nuit et gagna sa première course : les 6 H de Barcelone
  - 1020 : version course en voiture d’exposition pour FORD. Couleur bleu nuit. Fin 66 elle fut restauré et repeinte aux couleurs de Ford France pour la saison 67. Rebadgée N° GT40P 1020/67, elle couru essentiellement aux mains de Jo Schlesser. Actuellement propriété du Musée des 24H du Mans.
  - 1021 : version course : couleur vert olive métallisée. Sérieusement endommagée à Brands hatch en 1967, elle fut reconstruite puis vendue à un particulier pour un usage routier.
  - 1022 : version course : rouge bande blanche. Nick Cuthbert gagna 3 de ses 4 premières courses. La voiture fut la possession durant 9 ans de John CVooper qui l’utilisa en version routière.
  - 1023 : version course livrée à Alan Mann pour servir de réservoir de pièces pour ses versions allégées.
  - 1024 : version course livrée sans moteur à Shelby American. Vendue à un amateur américain pour des courses de Club, elle fut ensuite la propriété de Bob Bondurant qui l’utilisa pour son école de pilotage
  - 1025 : version course livrée sans moteur à Shelby American. Pour des problèmes d’homologation, la voiture (avec les 1030, 1035, 1036) fut retournée chez FAV et transformée en version route . La voiture fut gravement accidentée lors d’une course de Club en 1976.

 

  - 1026 : version course : vendue à Skip Scott écurie Essex Wire : blanche bande rouge, a couru à Daytona puis Sebring. Revendue en Aout 66 elle courut aux mains de Mike Salmon jusqu’au Mans 67 ou elle brula entièrement à Mulsanne . Elle fut reconstruite par son propriétaire et re-roula en 1977.
  - 1027 : Voiture d’exposition de Ford en version Racing, couleur jaune. Vendue à la MGM,elle servit de voiture caméra pour le tournage de Grand Prix. Revendue à Jim Toensing, celui-ci l’équipa d’un moteur Ford Indy 4-cam.
  - 1028 : version configuration route : vendue par Kar Kraft à Mr Tallaksen, couleur d’origine Gris Métal. Repeinte en 81 aux couleurs Gulf pour un tournage publicitaire de la marque pétrolière.
  - 1029 : version course : Grise, elle ne courut qu’une course Sebring 66. Très gravement accidentée lors des essais du Mans 66 par Dick Thomson. L’épave fut retournée chez FAV qui détruisit les restes.
  - 1030 : version course livrée sans moteur à Shelby American. Pour des problèmes d’homologation, la voiture (avec les 1025, 1035, 1036) fut retournée chez FAV et transformée en version route. Pour l’anecdote, elle fut la première GT40 basée en Australie.
  - 1031 : modifiée en MKII
  - 1032 : modifiée en MKII
  - 1033 : version configuration route : livrée à la Scudéria Filipinetti pour devenir la voiture personnelle de Georges Filipinetti. Le carrossier Graber l’équipa de glaces électriques, climatisation, pare-chocs chromés et peinte en gris métal. Elle fut dès 1967 revendue à un bolivien qui la retransforma en version compétition. En 1970 elle fut détruite dans un incendie. Rachetée par Franco Sbarro, il reconstruit la 1033 autour d’un de ses chassis.
  - 1034 : version configuration route : première voiture homologuée pour la route en Angleterre. Elle fut ensuite transformée en version course
  - 1035 : version course livrée sans moteur à Shelby American. Pour des problèmes d’homologation, la voiture (avec les 1025, 1030, 1036) fut retournée chez FAV et transformée en version route. Elle fut utilisée par Shell pour ses campagnes de Publicité
  - 1036 : version course livrée sans moteur à Shelby American. Pour des problèmes d’homologation, la voiture (avec les 1025, 1030, 1035) fut retournée chez FAV et transformée en version route.. Elle fut elle aussi utilisée par Shell pour ses campagnes de pub.
  - 1037 : version course : vendue à Comstock Racing au Canada. Première course à Sebring et dans des courses Canam
  - 1038 : Version course : vendue à Essex Wire Corp. Blanche, bande rouge
  - 1039 : Version course : vendue à la scuderia Filipinetti, rouge bande blanche
  - 1040 : Version course : vendue à la scudéria Filipinetti, rouge bande blanche
  - 1041 : version course : vendue à Jean Blaton, gris métal, 2 bandes jaunes
  - 1042 : version course : vendue à ecurie Brescia Corse , blanche bande rouge
  - 1043 : version route : livrée aux USA à Mr Heeresperger, blanche
  - 1044 : version route : livrée à Julian Molton à Paris Orange clair
  - 1045 : version route : livrée à Girling en bleu métal foncé
  - 1046 : modifiée en MKII : peinte en noir, c’est la voiture vainqueur des 24 heures du Mans, elle fut stockée plus de 3 ans dans un conteneur à Gand en Belgique et retrouvée par miracle !
  - 1047 : modifiée en MKII : préparée pour le Mans en rouge avec bandes blanches
  - 1048 : version course : vendue à Umberto Maglioli , peinte en rouge vif
  - 1049 : version route : livrée à Grady Davis aux Usa, peinte en bleu métallisé avec bande blanche.
  - 1050 : version route : livrée à General Motor ( !) en bleu clair
  - 1051 : version route : livrée à Ford UK couleur or « malibu »
  - 1052 : version route : livrée à Antonio Allece en Italie, couleur bleu foncé métallisé
  - 1053 : version route : livrée à FORD Division couleur blanche
  - 1054 : version route : livrée à Ford USA couleur verte
  - 1055 : version route : livrée à Ford Division en bleu atlantic
  - 1056 : version route : livrée à Ford Division en vert clair métallisé
  - 1057 : version route : livrée à Ford Division en vert Warwick
  - 1058 : version route : livrée à Ford Division en rouge carmen
  - 1059 : version route : livrée à Ford Division en Marron
  - 1060 : version route : livrée à Ford Division en rouge brillant
  - 1061 : version route : livrée à Ford Division en gris duguesclin
  - 1062 : version route : livrée à Ford Division en bleu toledo
  - 1063 : version route : livrée à Ford Division en bronze métallisé
  - 1064 : version route : livrée à Ford Division en bleu mineral
  - 1065 : version route : livrée à Ford Division en bleu azur
  - 1066 : version route : livrée à Ford Division en gris metal opalescent
  - 1067 : version route : livrée à Ford Division en bleu métal opalescent
  - 1068 : version route : livrée à Ford Division en bleu vauxhall
  - 1069 : version route : livrée à Ford Division en leu metal opalescent
  - 1070 : version route : livrée à Ford Division en rouge tartan
  - 1071 : version route : livrée à Piers Weld-Forrester en blanc old english
  - 1072 : version route : livrée à John Cussins en vert Laurel
  - 1073 : chassis nu vendue à Terry Drury. Il y installa un moteur 289 et une boite ZF. Il couru toute la saison 68 et endommagea sévèrement sa voiture à Brands Hatch. JWA lui fourni un chassis de remplacement pour 975£.
  - 1074 : ce serait en fait une reconstruction de la Mirage M10002. Elle gagna les 1000 km de Monza en avril 68. Vendue en octobre à Jean Blaton pour courir les 1000 km de Paris en remplacement de sa 1079 gravement endommagée au Mans. Elle fut ensuite utilisée comme voiture caméra lors du tournage du film de Steve McQueen « Le Mans ».
  - 1075 : Reconstruction de la Mirage M10003 : la première voiture à avoir gagné deux fois les 24 heures du Mans en 68 et 69. Elle gagna aussi le BOAC 500, Spa, Watkins Glen.
  - 1076 : version course avec toit en aluminium, vendue à Gulf. Finit 3ème au Mans en 69.
  - 1077 : version course avec toit aluminium, vendue à Yamaha Motor Co en jaune bande blanche et noire.
  - 1078 : version course avec toit aluminium, vendue à Geoffrey Edwards en vert Bornéo. Actuellement appartient au collectionneur Claude Nahum.
  - 1079 : version course avec toit aluminium, vendue à Jean Blaton par l’intermédiaire de Claude Dubois, participe aux 1000 km de Monza, 1000 km de Spa et les 24 heures du Mans ou elle sera très séverement endommagé lors du sortie de route dans les hunaudières avec Willy Mairesse au volant. Restaurée, elle appartient à Jean Pierre Lecou.
  - 1080 : version course avec toit aluminium : vendue à Mr A.F. Pires en Angola, couleur bleue
  - 1081 : version course avec toit aluminium : vendue au journal Deutsche Auto Zeitung, couleur blanc avec bande centrale aux couleurs du drapeau allemand. Appartient depuis 1980 au suisse Henri Bercher.
  - 1082 : version course avec toit aluminium, vendue à Michel Martin qui couru en France en 1969 et 1970 sous les couleurs de Ford France
  - 1083 : version course avec toit aluminium,, vendue au Colegio Arte e Instrucao Team au Brésil, couleur rouge Carnival
  - 1084 : version course : en fait c’est le chassis 1004 qui en 1965 avait été préparé pour Le Mans, stockée chez Ford Advance Vehicle, elle fut reconditionné en version 1968 pour courir aux 1000 km de Spa. D’ailleurs la fiche d’inscription de Spa indique châssis 1004
  - 1085 : Chassis seul, vendu à Malcom Guthrie
  - 1086 : Chassis roulant, vendu à John Willment

À cela il faut rajouter les versions MKIII
Chassis N° 1101, 1102, 1103, 1104, 1105, 1106, 1107.

Et 7 châssis de rechange dont la numérotation de construction est :
  - 1108 : l’un des deux seul châssis prévue en conduite à gauche, il fut vendu à David Piper qui finit la voiture en 1972 en conduite à droite
  - 1109 : vendu à David Piper qui la finit avec une carrosserie de MKII
  - 1110 : vendu en Août 71 par JWA à Don Davis pour remplacer le châssis accidentée 1012 (acheté à Holman & Moody puis revendu à Lyle Digness). La voiture est Gris métal bande noire et est désormais la propriété d’Yves Saguato à Monaco
  - 1111 : châssis ayant remplacé le 1078 détruit en essai en 1970.
  - 1112 : acheté par Tony Bianchi qui a construit la voiturez à partir de pièces de 1069 et 1002. 1113 : disparu
  - 1114 : Dernière des GT40 construite, peinte en rouge

 
Haut de page
 
025   049   020   075