fordGT40-1012.com
 
 
Comme les avions de guerre, les voitures de courses ne meurent jamais. Riche d’un palmarès, de souvenirs communs, on ne supportent pas de les voir disparaître.
Fanatique de l’aviation ancienne, je vois chaque mois dans les journaux spécialisés des avions repêchés après 50 ans sous l’eau qui vont revivre après une restauration s’étalant sur des années. C’est un peu ce qu’a vécu cette 1012 :

Il faut se remettre dans les conditions de l’époque : Ford vient d’atteindre son objectif : gagner le Mans en 1966 par un triple des MKII et en 1967 par la victoire d’une MKIV, en battant tous les records ! La Fédération internationale s’inquiétant de ces performances décide de changer la réglementation et bannit d’un trait de plume toutes ces fabuleuses voitures : Ford MKII, MKIV, Ferrari P4, CHAPPARAL 2F …
Ford décide donc, ses objectifs atteints, d’arrêter la compétition immédiatement, La Ford GT40 ayant été construite à plus de 50 exemplaires, elle pourra continuer à courir en GT avec un moteur de 5L maximum. C’en est fini de ses merveilleuses MKII ou MKIV.

Ces voitures, ne pouvant plus courir au niveau international n’ont plus de valeur marchande et sont soit modifiés pour aller courir en Canam, soit vendus à quelques passionnés ou à des musées, soit laisser à l’abandon dans le fond des hangars de Shelby ou d’Holman et Moody et servent de réserves de pièces pour les rares clients souhaitant rouler avec ;

Le châssis accidenté de la 1012 n’échappe pas à l’abandon. Déshabillé de sa mécanique, il sert même derrière le hangar de Holmann à tester le nouveau extincteur automatique dont Ford veut équiper ses voitures de courses. Après avoir fort bien résister à une accident à 300 Km/h, le voilà résistant à 2 incendies !!

 

Pourtant, en la personne de Don Davis, il trouve un sauveur. Don Davis rachète en 1969 à Holman ce châssis et toutes les pièces lui permettant de reconstruire cette voiture. Mais l’ampleur du travail le décourage et après de longues négociations avec John Wyer, il rachète un châssis de rechange neuf de GT40 MKI (selon la série de construction des châssis chez Abbey Panels, on pourrait l’appeler 1110) et reconstruit une nouvelle voiture avec comme caractéristiques un capot arrière très large qui lui permet d’accueillir des roues de Lola et 4 carburateurs Weber double corps en lieu et place d’un quadruple corps Holley. Mais ceci est une autre histoire…

Dan Davis revend donc le châssis 1012 à Lyle Digness en paiement du travail effectué sur la construction de la nouvelle voiture. En 1977, celui-ci revend le châssis et de nombreuses pièces à Walter Cantrell qui revend l’ensemble à Wayne Skiles en tant qu’acompte sur l’achat de la GT40 N° 1009 !
Wayne Skiles décide d’envoyer le châssis en Angleterre chez John Ethridge (un ancien mécanicien de John Wyer). Mais la restauration allant à toute petite vitesse… Wayne Skiles décide de finir la restauration chez Brian Wyngfield en février 1982. Durant cette période, Wayne Skiles vendit la voiture à Andy Harmon qui va enfin la terminer. La voiture retrouve enfin la piste… après 17 ans !!!

La voiture sera ensuite vendue à Peter Livanos, grand collectionneur bien connu aux USA, puis à Edmond Hubbard puis en 1994 sera revendu à Jean Pierre Grave par l’intermédiaire de Symbolic Motor Car (qui s’appelait à l’époque Vintage Motor Car).
Jean Pierre Grave revendra sa voiture en 2000 à Jean Pierre Lecou l’actuel propriétaire.

 

 
Haut de page
 
031   072   019   056